Philosopher, c'est Apprendre à Mourir         
       Arles , France ... 29 juin 2017, 1h - 15h;
                                21 aout 2017, 1h-15h (L'enclos Saint Césaire, L'Impasse Mourgues)
 

         
 ... 4ème manifestation du projet Les Essais
       


In Situ 1.2.
22 juin - 30 septembre 2017.
Arles, France
  Le savoir mourir nous affranchit de toute subjection et contrainte

- Montaigne



   Aujourd’hui je vous présente Philosopher c’est apprendre à mourir, une sélection de trois essais par Michel de Montaigne écrit en craie blanche. Cette installation est une partie de mon projet Les Essais. Michel de Montaigne (1533-1592) a composé 108 essais. En France il existe 101 départements. Pour mon projet Les essais je voudrais tracer un essai de Montaigne, en craie blanche, dans chaque département de la France.

   Ma pratique artistique inclut des performances et des interventions littéraires dans des lieux publics, qui mettent en évidence notre incessante confrontation avec l’éphémère, ainsi que nos efforts, tantôt futiles, tantôt héroïques, à résister à l’impermanence et à trouver refuge dans la permanence et la signifiance.

   Vous voyez que j’utilise la craie blanche. Mes interventions littéraires sont caractérisées par leur fugacité. Elles sont éphémères, comme tout notre travail.

   Dans mon travail j’approche l’absurdité, la futilité, car parfois la beauté n’est pas si loin de telles choses.

   Nous sommes à Arles, et nous connaissons qu’il y a une passé qui ne passera jamais… mais nous oublions qu’il y a des futurs qui n’arriveront jamais. Et à cause de ça le présent, le moment, cherche toujours une orientation, une direction, une sens.

   Le moment est exigeant. Sa générosité, ses richesses, sont repérables pour ceux qui sont présents. Il faut être là, il faut être ici…

   S’il faut être présent c’est surtout présent à soi-même. La question posée par Montaigne, et le moteur pour toutes ses recherches et digressions : comment vivre ? est une question pour toutes et tous… et elle est une sollicitation qui arrive avec toute sa force quand nous prenons le présent par la main, quand nous regardons dans les yeux ce qui est en train de partir, et quand nous embrassons ce que vient d’arriver.

   Le moment— moi, j’habite là… une frontière infranchissable, mais accueillante. Et aujourd’hui, avec vous, avec Montaigne, avec une passé qui ne passera jamais, nous avons la chance de partager et d’accepter la générosité singulière du présent.

   Comment vivre ? N’aies pas peur… C’est à nous à répondre.

                                                                                  - M.S.

 
   I would like to thank Abdel Oustad and Cultures Nomades, all the bénévoles, and especially Michelle and José Villemin. I would also like to thank Françoise Le Goff for her photography and Helena S. for her resistance to the erasure of the work by impeding access to the site by the city streetcleaner. Finally I would like to thank all the Arlesiens and Arlesiennes who welcomed me and Montaigne into their city.
 

texte intégral (pdf)
en    fr

photos de l'installation
       


autres liens

Société Internationale des Amis de Montaigne

                     




Poetry is Disaster 
correspond
  

© Mike Schertzer 1997 - 2016